Imprimer
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Dix heures du matin, et déjà la cohue ! La XVème Foire à la brocante de Narbonne du comité Voltaire, démarre en fanfare. On se presse pour fouiner chez les chineurs. Venus de toute la France et d'ailleurs, les exposants font preuve d'imagination pour présenter leurs trésors d'une autre époque... Les badauds contemplent, touchent, frôlent, admirent... Ca y est! C'est ça qu'il me faut... Combien ?... C'est votre dernier

prix ? Bon, je prends.

Rendez- vous des objets qui ont fait l'Histoire, de l'insolite et de la curiosité, "la croix de la Chine" de Narbonne s'étend sur le boulevard Maréchal-Joffre, l'avenue Karl-Marx et la place Voltaire. Il y a des choses - si l'on ne demande pas, on ne saura jamais ce que c'est et à quoi ça sert - belles, utiles, instructives, décoratives, "antiques" qui valent le détour. Un magnifique fauteuil en vois et velours qui ferait très bien dans l'entrée, une commode Louis ravissante qui irait bien avec le secrétaire du salon, un vase de "Chine", bien entendu, superbe, que l'on voit déjà sur le buffet de la salle à manger. Et ce pistolet de flibustier ! Qu'est-ce qu'il rendrait au mur du bureau ? Plus loin, des cartes postales, datées et timbrées, avec adresse s'il vous plaît, attirent l'attention des anciens. Que de souvenirs sont ainsi retrouvés. Classées par département et par ville, elles évoquent les... "bons baisers de..." et les "meilleurs souvenirs de nos vacances" bien connus des vacanciers. Mais ici, la photo jaunie, le timbre à quelques centimes, l'adresse ("M. et Mme Untel, rue de la République, à Sète, Hérault") rappellent que nous sommes en 1930, 40, 50... Là, des pendules et des montres, de la vaisselle, des cadres et des tableaux du début du siècle parlent du temps où la famille dînait selon des rites aujourd'hui disparus, où l'on regardait le portrait de l'aïeul accroché au mur dans un silence troublé seulement par le balancier de l'horloge qui égrenait les siècles...

Hier, déjà !

Puis vint le temps du modernisme: les premières radios, chef-d'œuvre d'ébénisterie - ici origine: 1925 - le phonographe à rouleau - en état de marche depuis 1898" -, les machines à sous, les boîtes en fer - souvenez-vous des fameux Bouillons Kub, des Bougies Floquet, des boîtes à sucre... - Arrêtons nous un instant sur les divers stands où s'entassent des livres passionnants. Au hasard, citons: "Mémoire sur la culture du pêcheurs", les "Œuvres d'Homère", datant, l'un de 1860, l'autre de 1779... Plus curieux, "ça vis qui,", une "Revue satirique et locale jouée par l'Amicale des anciens élèves du collège de Narbonne" en 1934 ! Plus près de nous, au rayon bandes dessinées : "Bécassine et les Pieds Nickelés, un régal"! Tiens! Drôle d'antiquité! Un Reiser, un Michel Vaillant de... 1983 (!). Suis-je déjà si vieux ? Ce doit être une erreur! Là, des cailloux, pardon, des roches sédimentaires, des poissons fossiles. Oh! Le bel "almanach des Postes, Télégraphe, Téléphone". - l'ancêtre de notre calendrier des P.T.T. quoi ! - datant de 1931. Il y en a un de 1850 paraît-il. Bon, je reviendrai, parce que, pour tout voir avec précision, il faut y rester au moins toute la journée. Venez faire un petit tour, vous aussi, dans l'armoire aux souvenirs! Il y en a pour tous les goûts!

Catégorie : Presse - Midi Libre
Affichages : 4226