Imprimer
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La foire à la brocante de Narbonne a ouvert pour la quatorzième année consécutive ses portes au public, hier matin. Une inauguration qui s'est déroulée sous le soleil et dans la bonne humeur en présence de diverses personnalités. Me Mouly, maire, après avoir remercié les exposants d'être venus aussi nombreux préside le vin d'honneur en présence de ses adjoints, MM. Pujau et M. Bélart ainsi que M. Clément,

président de la Chambre de commerce. Ils étaient plus de cent le matin à déballer leurs chesses. Venus de Paris et d'un peu partout, ils remplissaient rapidement la place Voltaire et les trottoirs du boulevard Joffre jusqu'aux Trois Ponts. Les visiteurs étaient au diapason, des curieux mais aussi des amateurs de breloques, des fanatiques collectionneurs de cartes postales anciennes... "Fouiller, chercher en fonction de ses passions", l'ambiance de foire de ce premier jour était complète. Alors qu'initialement, cette foire était destinée à devenir un lieu de rencontre, aujourd'hui, elle est le creuset d'affaires commerciales qui comblent chaque année un nombre croissant d'exposants. Certains sont des habitués. D'autres viennent pour la première fois. La nouvelle se propage de bouche à oreille : "la foire à la brocante de Narbonne" devient un rendez-vous à ne pas manquer pour ces vendeurs de vieux objets.

Une qualité de plus en plus certifiée

Bien sûr, il y a les chercheurs d'objets insolites. Curieux, originaux, ils reviennent eux aussi de loin parfois. Il y a enfin les flâneurs qui aiment ces endroits curieux, bizarres. Pourquoi pas ? La curiosité, l'original ne sont-ils pas aujourd'hui à la mode ? Et puis il y a bien sûr ces chercheurs qui troquent, et rénovent des meubles anciens : un travail difficile peu connu mais passionnant. Objets de cuivre, de métal argenté, vaisselle ancienne recollée, vieilles horloges... Tout y est, même ces vieux électrophones... qui marchent. Les prix ? Plus ils sont rares, plus ils sont chers, le tout est de savoir contenter à la foi sa convoitise et sa bourse. D'accord, ce n'est pas facile, on aurait envie de tout acheter ! La foire se termine le 7 juillet... les stocks ne sont encore pas épuisés.

Catégorie : Presse - Midi Libre
Affichages : 4277