Imprimer
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le Comité d'animation Voltaire est fin prêt pour accueillir les brocanteurs et antiquaires qui, pendant quatre jours (8, 9, 10 et 11 juillet) vont déballer tout au long du boulevard Maréchal-Joffre et naturellement sur la place Voltaire. En présence de ses responsables, dont M. et Mme Denis, MM. Lignon, Terral et Subra, ce comité a tenu une ultime réunion avant d'affronter l'arrivée en masse des exposants, des curieux,

des fouineurs, bref du public qui aura tout le temps de flâner le long des étalages, à l'ombre des platanes si la météo ne connaît d'intempestives modifications. L'heure d'ouverture de la onzième foire à la brocante sonnera demain jeudi vers 8 h 30. Les officiels participeront à son inauguration vers 11 h 30. Mais déjà dès 6 heures, une foire "intime" et réservée aux exposants aura lieu pour d'utiles comparaisons et d'éventuels échanges...

La foire à la brocante de Narbonne n'est pas une mince affaire. Dès le mois de janvier, les membres du comité Voltaire se mobilisent pour effectuer des tâches administratives concevoir la publicité et les affiches. A ce propos, M. Lignon nous faisait part d'une jolie anecdote. Le dessin qui illustre un prospectus de présentation a été réalisé par un Narbonnais, M. Samuel Mourier. Ce dernier a reproduit une gravure extraite d'un livre consacré à Narbonne qu'il avait découvert à Ouagadougou alors qu'il se trouvait en Haute-Volta pour y effectuer son service militaire.

Des "pros" venant de partout

100 exposants seront présents à la foire 82. Ils viennent d'un peu partout. Certains ont même pignon sur rue à Mets, Orléans, Paris ou Cahors. Le brocanteur le plus éloigné de sa ville ne sera pas déçu par sa venue à Narbonne, Samedi prochain en effet, on lui offrira un nombre de litres "d'excellents vins régionaux" équivalent à son poids. Deux autres collègues, tirés au sort, connaîtront ce même et agréable sort. Les commerçants du quartier, de leur côté, ont prévu l'organisation de trois tombolas. On pourra également se procurer des bons d'achat honorés par ceux qui participent à l'initiative. La plupart d'ailleurs sont dans le coup. La présence des exposants et du public ne peut que favoriser leurs affaires. Il est certain, toutefois, que les spécialistes en électroménager ou encore les auto-écoles ne connaîtront pas un extraordinaire regain d'activité durant cette période. Là n'est pas le problème, en définitive...

L'expérience des puces

La foire à la brocante a fait ses preuves depuis dix ans et en grande majorité les commerçants sont très attachée à cette tradition. Certains contactent même les responsables du comité d'animation et souhaitent que tel ou tel brocanteur s'installent devant leur magasin. Entre commerçants et brocanteurs des affinités se créent. Il en est de même entre les exposants. Certains se font promettre qu'ils retrouveront la même place, qu'ils seront bien à côté d'un collège précis... On comprend mieux pourquoi les membres du comité Voltaire doivent faire preuve de psychologie et de doigté. "Vous savez, déclare M.Lignon, pour organiser une telle initiative, il faut connaître à fond le tempérament des brocanteurs. Et nous avons tout le temps pour l'étudier puisque durant l'année on est toujours en contact avec les exposants des "puces" de la place Voltaire. On connaît leurs problèmes, leurs doléances..."

De tout... beaucoup

Les demandes de réservation de places n'ont pas cessé depuis deux mois. Certains retardataires téléphonent encore au comité pour savoir s'il reste un espace libre. Il n'y en a plus, du "feu rouge" des Trois Ponts jusqu'à la place des Pyrénées. De l'antiquaire installé dans un confort matériel certain au ferrailleur bohème, la diversité ne manquera pas. Le fouineur, le collectionneur de "bénitier", de collier de cheval, de fourchettes du 18ème siècle, de cartes postales, d'armes, pourra prospecter tout son saoul. Et le touriste désireux de posséder un meuble d'époque pour orner sa salle à manger aura tout le temps de choisir l'armoire de son goût. Enfin, celui qui ne veut pas alléger son portefeuille, aura le plaisir de regarder et de toucher des objets qui assiègent sa curiosité. Il n'y a pas de vitrine devant les stands, absence à l'origine de l'ambiance "populaire", chaude et bon enfant des foires à la brocante.

Catégorie : Presse - Midi Libre
Affichages : 4389