Imprimer
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La foire à la brocante a joué cette année de malchance. Entre une conjoncture économique difficile, les ratages du courrier et les barrages routier, cette vingt et unième édition ne fera pas date. Privée d'un nombre assez important de ces exposants, elle offre au public cependant une belle animation sur la place Voltaire et sur le boulevard Maréchal - Joffre et le plaisir pour les connaisseurs de dénicher l'objet rare.

Jusqu'à dimanche soir, la place Voltaire et boulevard Maréchal-Joffre est le royaume du chineur. Au gré de ses goûts, il pourra flâner de stands en stands pour dénicher le bouquin rare, le bibelot insolite, le meuble rustique, le miroir biseauté, la faïence ancienne, le nounours estampillé d'époque ou ces bijoux superbes dont se paraient jadis les belles. Comme d'habitude, le fief du beau, du vrai, de l'authentique, se situe sur la place Voltaire même, les copies et les objets un peu moins anciens ou d'un peu moins de valeur se répartissant le long des trottoirs du boulevard. Cette année, cependant, dans l'une et l'autre des deux catégories, habituellement surpeuplées, il n'y a pas foule. Et des emplacements vides trahissent les problèmes de cette vingt et unième édition. Une vingt et unième édition qui a joué de malchance.

Soixante dix exposants

Les organisateurs de la Foire à la brocante, le comité d'organisation présidé par Jean Claude Dupuich, s'est heurté en effet à plusieurs contretemps : les 1200 à 1600 invitations expédiées n'ont apparemment pas toutes trouvé leurs destinataires, certains brocanteurs contactés dans la France entière ont "baissé leur rideau", victimes selon le président Dupuich, d'une conjoncture économique plutôt difficile et les barrages routiers ont fait le reste et ont découragé des professionnels d'entreprendre le voyage. Résultat des courses, sur les cent participants habituels, soixante dix exposant ont répondu à l'appel. Le président Jean-Claude Dupuich, évoquait cette série de problèmes lors de l'inauguration qui s'est déroulée en présence du maire Me Mouly, des adjoints et conseillers municipaux, MM. Pujau, Dejean, Tournié, Mècles, des représentants de la CCI et de l'UCAN, MM. Lamick et Martignolles, Robert Dejean soulignait, de son côté, la qualité des marchandises exposées, à défaut de leur quantité, ainsi que la pérennité de la manifestation, "la plus ancienne manifestation commerciale de Narbonne, qui doit se perpétuer pour relancer un commerce urbain qui se pose de graves questions". La foire à la brocante dure donc jusqu'à dimanche soir. Samedi, le brocanteur venu de la région la plus lointaine recevra son poids en vin, à 12 h 00 au "Richelieu"; une autre récompense sera décernée au commerçant qui aura le mieux décoré sa vitrine, aux couleurs des Etats-Unis, thème de l'été. Une occasion pour Robert Dejean de souhaiter "good luck" aux participants.

Catégorie : Presse - L'Indépendant
Affichages : 2929